vendredi 13 avril 2012

Hanami 2012 (la contemplation du cerisier en fleur) au Japon...et en France...


   

A TOKYO
                     



...OU EN FRANCE
 (LE VIEUX CERISIER DE MON JARDIN LE VENDREDI 13 AVRIL 2012)

                         





Quelques haïkus de printemps du maître Matsuo Bashô (1644-1694) et, plus près de nous, ceux de l'ermite Santoka (Taneda Shoichi, 1882-1940)



BASHÔ


Indolent
me réveille
la pluie printanière.


 À qui
ressemblé-je
ce matin de printemps ?


Vent printanier
pipe à la bouche
monsieur le batelier.


Derrière le pot d'azalée
une femme émiette
de la morue séchée.


À chaque souffle de vent
le papillon change de place
sur le saule.


L’anniversaire de la mort du Bouddha
des mains ridées jointes
le bruit des chapelets.



SANTOKA


Comment me passer de saké ?
les arbres en bourgeons
les jeunes pousses des herbes.


Le chemin
tout droit
solitude.


Depuis aujourd'hui
je ne porte plus de montre
la pluie du soir.


Dans le chemin
redevenu calme
les boutons des primevères.


Allègre
je déguste
l'eau.


Loin de mon village natal
les arbres
en bourgeons.





Magnifique musique traditionnelle japonaise



Voir ma chronique de l'année dernière sur le même sujet :




Aucun commentaire: