lundi 20 février 2012

Les Shonen kniffe : du rock 'n' roll festif et brut de décoffrage mitonné par d’endiablées nippones !


Etsuko Nakanishi, nouvelle batteuse de Shonen knife (2008)


Sortie du disque en 1992
Le rock garage et second degré de ces japonaises déménage un tantinet. 


Voici avec ce disque Let's knife l'exemple typique qui démontre à l'envi que certaines idées reçues sont parfois bonnes à noyer dans le bain des révélations explicites, comme cette affirmation imprudente assurant que le rock garage ne pourrait qu'être américain et joué uniquement par des boutonneux adolescents machos habillés en cuirs noirs. La nippone Naoko Yamano (voix, guitare), accompagnée de sa soeur Atsuko Yamano (voix, batterie) et de la belle Michie Nakatani (voix, basse) ont parfaitement relevé le défi lancé par les Dieux du rock avec ce disque trublion et excitant constitué de dix-sept chansons mélodieuses carburant toutes au super/sans plomb. Petit rappel biographique : le groupe fut fondé en 1981 et existe toujours actuellement malgré quelques changement de personnels. La killeuse et tête pensante du groupe Naoko, amoureuse du punk-rock et des Ramones, décida d’écrire ses paroles loufoques en anglais et non dans sa belle langue japonaise natale, option discutable mais finalement gagnante puisque le trio acquit au fil du temps une vraie audience notamment en Angleterre, et particulièrement aux USA où nos amazones finirent par émigrer tout en devenant à la fin des années 80 les mascottes quasiment officielles d'un groupe alors sur le point de connaitre un succès planétaire fulgurant : Nirvana (« Quand j'ai enfin réussi à les voir en live, je me suis senti comme transformé en une jeune fille hystérique de neuf ans à un concert des Beatles » - Kurt Cobain). 

Dernier album en date (2008)

Mais revenons à Let's knife. L'album débute d'une manière assez rigolote avec deux comptines rock entraînantes et pas dénuées d'à-propos, Riding on the rocket d'une durée de 3mn45 et Bear up bison de 2mn15, puis arrive le tube hilarant Twist Barbie de 4mn. La ballade Chris Isaakèsque Tortoise brand pot scrubbing cleaner's theme (sea turtle) vient un peu calmer le jeu pour 1mn40, puis l'énervé Antonio baka guy de 2mn remet les choses en ébullition. Nous voilà ensuite en présence du très beau Ah, Singapore qui permet aux trois bubblegirls de renouer pendant 2mn avec leurs racines asiatiques d'une manière aérienne, poétique, et contestataire puis viennent les petits bijoux pop Flying jelly attack de 2mn40, Black bass de 4mn40, Cycling is fun de 4mn30, Watchin'girl de 2mn et I am a cat de 4mn45. 

Album live sorti en 2006
Le gagèsque Tortoise brand pot scrubbing cleaner's theme (green tortoise) de 1mn20 nous fait subitement oublier qu'une chanson longue a aussi le droit d'exister dans un disque de rock. 

Et après le banal Devil house de 3mm arrive le très inspiré et psychédélique Insect collector d'une durée de 2mn46, l'une des plus originales chansons du CD. Celui-ci se clôt avec les très surfin'sound Burning farm de 5mn16, Get the wow de 2mn20 et l'instrumental Milky way de 3mn50. 

Voilà, en résumé, c'est fun (si, cette expression grotesque est encore utilisée de nos jours), c'est fulgurant, c'est pas compliqué, c'est hype, c'est souriant, c'est in, c'est groove, c'est énergétique, ça fait oublier les impôts, ça déménage. Tiens, j'ai une soudaine envie d'une glace parfum citron, moi. Bien acidulée.









LE MORCEAU TWIST BARBIE (SUIVI DE L'EXCELLENT EXPLOSION À 2mn17)


SHONEN KNIFE - INSECT COLLECTOR


SHONEN KNIFE - IT'S A NEW FIND


Aucun commentaire: